Modèle holistique et holographique

Dans le modèle holistique et holographique, l’Essence (que chacun nommera comme cela est juste pour lui : Soi Supérieur, Source, Lumière, Noyau Divin, Tao, Dieu, Absolu, Brahman, …) est le principe primordial, transcendant et immanent, la Réalité première et originelle qui sous-tend toutes les autres dimensions, du plus au moins subtil, du non-manifesté au manifesté.

 

Dans cette vision unitive, l’Homme n’est pas séparé du grand Mystère. Chaque infime parcelle de lui contient virtuellement le Tout. Nous abritons tous un fragment de l’étincelle divine. Le chemin spirituel, c’est venir se poser totalement au centre de soi-même et s’ouvrir à la relation : relation à soi, aux autres, au divin. Ultimement, c’est se mettre en relation avec la Conscience universelle et sentir que l’on ne fait qu’un avec elle.

 

La vie mystique, c’est cela : grâce à une profonde métamorphose intérieure, vivre l’expérience de l’Unité de la conscience individuelle avec la vie universelle. Bien loin de tout ésotérisme, sensationnalisme ou spéculation, le voyage commence là où sont posés nos pieds.

 

Etre conscient, c’est être infailliblement avec soi-même, son corps, ses instincts, ses sensations, ses émotions, ses pensées, ses rêves, … C’est aussi exercer son discernement, inlassablement, et ‘traquer’ nos croyances limitantes, nos conditionnements, pour remonter la piste de nos blessures tapies dans l’ombre de notre inconscient. Sans aucune autre intention que de s’accueillir tel que nous sommes, dans l’instant présent. Avec bienveillance et douceur. Lorsque nos blessures sont vues, accueillies, touchées dans cette qualité de Présence neutre, avec amour et compassion, elles se dissolvent naturellement. Nous pouvons ainsi progressivement lâcher des identifications limitantes, inclure une vision nouvelle, plus vaste de la réalité, et nous éveiller un peu plus à notre identité originelle.

 

La guérison ne relève pas seulement d’une activité thérapeutique mais aussi de ce processus de transformation, qui nous mène au-delà de ce que nous pouvons mesurer, maîtriser, savoir. C’est un processus de croissance au cours duquel notre corps, notre âme et notre esprit vont mûrir, devenir toujours un peu plus sains pour finalement évoluer vers un état de santé harmonieux et rayonnant et faire l’expérience de la plénitude et de l’Unité.

 

Ainsi, le corps, Véhicule de nos toutes nos dimensions (physique, éthérique, énergétique, astrale, spirituelle, ...) devient le champ d’expérience, le lieu où la Conscience peut faire l’expérience d’elle-même, et la vie quotidienne le lieu où s’exerce la pratique la plus éminente qui consiste à fondre en une seule modalité contemplation ET activité.

 

Seul ce qui est vécu dans le corps de façon absolue peut être appelé éveil’. (Yvan Amar)