Philosophie du shivaïsme cachemirien

 non-dualiste​

​Les chercheurs du Cachemire médiéval ont élaboré une investigation hors du commun fondée sur la rationalité intellectuelle et l’expérience vécue par une conscience plongeant dans ses propres profondeurs.

 

Le champ lexical de la conscience ainsi que l’analyse sémantique de l’activité de la conscience tels que développés dans le shivaïsme cachemirien non-dualiste présentent une forme extrêmement aboutie et certainement parmi les plus achevées qu’il soit.

 

Dans cette philosophie, la réalité du monde émerge, se maintient et se résorbe (expansion-stase-contraction) en la réalité divine. Le Soi est envisagé comme substrat unique de l’Univers, fondement de toute relation, ‘point sans dimension’, ‘espace de vacuité fertile’ riche de toutes les potentialités, d’où se tisse la trame * de la Vie, recréée d’instant en instant. Cette trame, non soumise à la temporalité, constitue l’unité originelle, présente en chacun de nous.

 

Conscience et Energie sont les deux facettes d’une seule et même Réalité. La grande originalité de cette philosophie est la présence de l’Energie au cœur de l’Absolu. Couple infrangible de Shiva & Shakti.Un constat à la fois évident et mystérieux : La Réalité est par essence vibratoire. La Vibration est un élément cosmologique primordial, d’où proviennent toute structure et tout mouvement. Spanda… la pulsation de la Vibration cosmique. Le rythme imprègne tout l’univers.Union, Unité, Vibration, Frémissement intérieur et Créativité infinie de la Conscience divine… autant de thèmes essentiels à la Pratyabhijna, l’Ecole de la Reconnaissance, insaisissables par le concept mais uniquement par l’élan de l’intuition pure et par l’intelligence du Coeur.

 

Cette approche, encore très vivante même à dix siècles d’intervalle, propose une expérience directe du réel, une expérience du dévoilement, où la conscience individuelle, en se re-tournant sur cet espace infini, en opérant une conversion du regard intérieur, expérimente son identité avec la conscience originelle et universelle. « l’expérience d’union au Soi, dévoilé dans un acte conscient qui revient à la Source de son jaillissement ». Une voie sans voie. La voie du Cœur.

(Sources : Colette Poggi, L’art de l’illumination)

 

 

* Trame de la Vie .... Mon expérience directe du Tantra

 

>TANTRA : conception anthropologique permettant à l’individu de remonter aux sources de sa vie physique. Méthode expérimentale permettant une expansion (TAN=expansion) de la conscience et des facultés humaines. (Définition selon Ajit Mookerjee)

 

>TANTRA est un mot sanscrit dont la racine TAN signifie : étendre, continuer, multiplier, succession, déroulement, processus continu. Selon cette acception, un tantra serait ce qui augmente la connaissance. Par extension, le mot a pris peu à peu le sens de trame, tissu et surtout de livre désignant les recueils dans lesquels furent consignés les fondements de la doctrine tantrique. (Définition selon André van Lysebeth)

 

>TANTRA : pratique insoucieuse des combats mondains. Il allume la torche et montre la voie, pas à pas, jusqu’à ce que le voyageur atteigne le terme du voyage. (Définition selon John Woodroffe)